Décembre 2019

Atelier découverte de la psychanalyse corporelle
Jeudi 5 de 19h à 21h30

Présentation Euphonia
Mercredi 18 de 19h30 à 21h30

 Janvier 2020

Présentation du Wutao
Mardi 7 de 11h30 à 12h30
Mercredi 8 de 18h à 19h
Jeudi 9 de 10h à 11h

Présentation Euphonia
Mercredi 15 de 19h30 à 21h30

Résultat de recherche d'images pour "ligne de séparation arabesque"

La psychanalyse corporelle® : Atelier découverte

La psychanalyse corporelle® : Atelier découverte

Atelier le vendredi 9 Novembre de 19h à 21h30

Une courte présentation de la psychanalyse corporelle et des niveaux de séance servira d’introduction.

Une démonstration permettra de visualiser les démarrages de séance

Un temps d’expérimentation vous permettra de découvrir concrètement la technique.

Un partage d’expérience permettra de répondre à vos questions et de découvrir le principe de la recherche en psychanalyse corporelle.

Cette psychanalyse novatrice permet de revivre son passé par le biais du corps au travers de 7 couches de mémoire.

Cette technique précise, qui ne laisse aucune place aux interprétations, permet ainsi au corps de revivre et de raconter en toute sincérité, et dans les moindres détails, ce qui est arrivé trente, quarante ou cinquante ans plus tôt.

Mieux vivre ses relations commence avant tout par une connaissance de soi et une mise en paix avec nos propres fonctionnements.

Information/inscription : +32 494 446 351

Entrée 20 €

 

Résultat de recherche d'images pour "ligne de séparation arabesque"

Vous désirez proposer une conférence ?

Contactez moi via la page contact

La participation consciente

extrait du site de l’UdN – universite-du-nous.org

• Qu’est-ce ?

La participation consciente est la valorisation en euro de la prestation/intervention vécue.

Elle vient d’une réflexion et des expériences faites sur notre rapport à l’argent.

• Pour quoi ?

La participation consciente change la règle établie.

Elle propose et ouvre donc une voie de questionnements dans notre rapport à l’argent et notre façon d’échanger nos richesses.

Cette forme de rémunération ou de paiement nécessite de la conscience autant pour être proposée que pratiquée.

Elle offre potentiellement un chemin de transformation individuelle et collective.

• Elle reconnaît la richesse de :

– l’animation,
– l’ensemble des coûts liés à l’organisation,
– les frais d’hébergement et les pensions complètes de l’équipe organisateurs-animateurs présente lors de l’événement,
– et de façon plus générale, l’ensemble du travail réalisé afin que l’événement puisse exister et atteindre le niveau de qualité professionnelle qu’il propose.

• Comment cela fonctionne-t-il ? Les 3 règles

– C’est la somme en euro que vous donnez en conscience pour ce que vous avez vécu et en fonction du soutien que vous souhaitez apporter à la structure pour son développement.

Elle est obligatoire, mais aucun prix ne sera exigé ou proposé.
– La remise se fait à la fin de l’expérience de façon non-anonyme sans justification du don réalisé.
– Elle fait toujours l’objet d’un temps de partage et d’explication en début d’expérience.

 

Le don n’est donc pas anonyme. Chaque participant met sa participation, à la fin de l’événement, en espèce dans une enveloppe portant son nom. Il n’est pas obligé d’informer les autres participants du montant qu’il donne. Seuls les organisateurs le savent.

Le don nominatif et confidentiel permet aux participants d’être responsable de leur choix sans être exposé à l’appréciation des autres. De même, les participants n’ont pas à justifier le montant de leur don auprès des organisateurs.

Ce mode d’échange demande à l’organisateur un réel lâcher-prise et beaucoup de confiance. Est-ce que mon travail va être rémunéré à sa juste valeur ? Est-ce que les heures de préparation seront reconnues ? Est-ce que l’ensemble des formations, stages suivis, tout le travail sur soi qui permet d’offrir une simplicité d’être, une ouverture et un accompagnement tellement subtil qu’il paraît juste naturel, est-ce que tout ce cheminement personnel qui demande de gros investissements sera vraiment apprécié ?

Pour le participant, c’est une autre réflexion qui se met en place. Je ne sais pas combien il faut donner, combien ça coûte un événement comme celui-là, ais-je envie que cette activité perdure et soit proposée à d’autres personnes,… ?

Bien souvent ce n’est pas une question de moyen, mais de priorité.